Général

Pourriture de la pluie

Pourriture de la pluie

Alors que vous perdez votre cheval ce printemps, vous remarquerez peut-être de petites touffes de cheveux qui sortent ensemble. Ces touffes sont attachées à une croûte ou à une croûte et à une petite quantité de matière purulente, c'est-à-dire du pus. La peau sous ces petites zones (1 à 3 mm ou 1 à 1 1/2 pouces) peut être irritée, enflammée et parfois douloureuse. Cette affection, communément appelée pourriture de la pluie ou échaudure, est une infection superficielle (non profonde) de la peau causée par une bactérie inhabituelle appelée Dermatophilus congolensis. Cette bactérie ne provoque que des infections cutanées. En fait, les infections ne sont jamais profondes comme un abcès.

La pourriture des pluies est généralement rencontrée au printemps, en raison de l'augmentation de la quantité de pluie, mais elle peut survenir à chaque fois qu'il y a de la pluie et de l'humidité. Elle affecte de nombreux chevaux, mais en particulier les chevaux qui se sont avérés pendant de longues périodes.

L'humidité constante de la peau (généralement sur le garrot, le dos et le croupion, où l'eau a tendance à s'accumuler, ainsi que sur le visage et les membres inférieurs) endommage la peau, ce qui permet aux spores de la bactérie ("zoospores" - dormantes état) pour germer, un peu comme l'arrosage des graines pour stimuler la croissance. Le stade actif (mycélium) des bactéries se développe facilement dans les couches vivantes de la peau humide. L'inflammation causée par la colonisation bactérienne se traduit par la matière purulente que vous pouvez voir juste en dessous ou attachée aux cheveux lors de leur chute.

Facteurs favorisant l'infection par Dermatophilus

Les bactéries peuvent survivre dans la croûte pendant plusieurs mois. Il peut être transmis d'un cheval à un autre par des mouches, des brosses, des couvertures ou du matériel. Cependant, certaines conditions doivent être présentes pour que l'infection se produise. Les zoospores de Dermatophilus ne peuvent pas pénétrer dans une peau saine et sèche. Le cheval doit avoir un certain type de dommages à la peau ainsi qu'un certain degré d'humidité.

Si vous remarquez les lésions dites de "pinceau" chez les chevaux qui ne sont pas exposés à la pluie, considérez d'autres facteurs qui peuvent causer des dommages initiaux à la peau, ce qui permet aux bactéries d'envahir secondairement. Par exemple, des insectes piqueurs, des ectoparasites ou des colles mal ajustées peuvent endommager la peau et la transpiration peut être la source d'humidité.

Il existe d'autres maladies qui peuvent provoquer une perte de cheveux similaire. Si votre vétérinaire n'est pas sûr si la pourriture de la pluie est le problème, les croûtes peuvent être examinées au microscope pour rechercher l'organisme Dermatophilus, ou une biopsie cutanée peut être obtenue pour l'histologie ou la culture bactérienne. Certaines des maladies qui ressemblent à Dermatophilus incluent la teigne, d'autres infections bactériennes (par ex. Staphylococcus, Corynebacterium pseudotuberculosis), allergies cutanées, sarcoïdes et parasites migrateurs. Les lésions sur les jambes peuvent être confondues avec une sporothrocose (Sporothrix schenkii) ou phycomycose («cancer des marais» ou Florida Horse Leach). La présence de lésions sur le dos et les côtés est typique de la pourriture de la pluie, mais pas pour les autres maladies.

Traitement

La première étape du traitement des chevaux atteints de pourriture due à la pluie consiste à éliminer les croûtes à l'aide d'un shampooing antibactérien tel que la bétadine (0,5%) ou la chlorhexidine (2%). Ces croûtes contiennent de nombreuses bactéries qui se propagent dans d'autres régions, et qui collent et les lieux.

La croûte doit être enlevée et traitée dès que possible. Une fois la croûte enlevée, il est important que la peau soit séchée aussi complètement que possible, car ces bactéries ne se développeront pas par temps sec. Les solutions topiques de chlorhexidine ou de chaux soufrée doivent être appliquées quotidiennement pendant environ une semaine, puis à intervalles décroissants selon la réponse au traitement. Si le cheval est gravement atteint, votre vétérinaire peut vous prescrire des antibiotiques oraux ou injectables, tels que la pénaïne procaïne G, l'ampicilline, le ceftiafur (Naxcel), des sulfas ou des tétracyclines potentialisés.

La clé pour traiter les chevaux atteints de pourriture due à la pluie est de permettre à la peau de sécher entre les traitements. L'exposition au soleil est primordiale. Pendant que votre cheval guérit, il est important qu'aucun autre dommage ne soit causé à la peau. Cela nécessite de se reposer de tout travail qui nécessite de placer du clou sur les zones touchées. Enfin, n'oubliez pas de séparer tous les accessoires et les brosses des animaux affectés pour minimiser la propagation d'un cheval à l'autre.

Bien que la pourriture due à la pluie puisse entraîner une perte de poils disgracieuse et une certaine douleur pour votre cheval, une fois identifiée, elle peut généralement être traitée sans trop de difficulté. Plus vous garderez votre cheval au sec pendant qu'il se remet, plus vous pourrez revenir rapidement à ces belles randonnées printanières.

Voir la vidéo: #Comment lutter contre la #pourriture brune# du #cacao# (Novembre 2020).